Etirements

Tout le monde fait des étirements. L'objectif est de lutter contre la spasticité (raideur musculaire) et les raideurs articulaires.

On peut faire des étirements dès le début de la maladie, mais ils sont surtout recommandés dans les formes évoluées de la maladie.

Bénéfices à attendre : ils sont visibles par l'amélioration de la qualité de la marche et de la station debout.

Précautions à prendre : éviter un exercice musculaire trop important, qui entraînerait une fatigue ; s'arrêter avant toute douleur.

Sauf indications contraires (chaise, etc.), les étirements se pratiquent sur des plans rigides. Eviter le lit (car trop mou).

Etirement : le psoas

1—Le psoas

(muscle fléchisseur de hanche, qui sert à la marche ou à monter les escaliers).

Installation :

couché sur le dos, soit sur un lit haut, soit, mieux, sur une table.
Mettre les fesses au bord de la table ou du lit.

Mouvement :

ramener un genou sur la poitrine (en s'aidant des mains éventuellement).
Maintenir la position 2 minutes puis changer de jambe.

Recommencer 5 fois.

Etirement : les ischio-jambiers

2—Les ischio-jambiers

(muscles situés dans la fesse, permettant l'extension de hanche et la flexion du genou)

Position :

assis, jambes tendues. On peut s'appuyer sur les bras, mais il est préférable de rester bien droit, sans se pencher en arrière.

Durée : 10 minutes.

Etirement : triceps sural

3—Triceps sural

(muscle du mollet, utile à la marche et la montée d'escaliers)

 Mouvement :

face à un meuble ou une chaise, pour prendre appui avec les 2 mains.
La jambe étirée est placée en arrière, avec le talon au sol, le genou tendu. L'autre jambe, placée en avant, aura le genou fléchi.
L'augmentation de la flexion du genou de la jambe avant met en tension le triceps sural opposé.

Taille de la police
-
+
Outils

Glossaire sur la scl�rose en plaques

Dernière modification
le 22 novembre 2018